Lettre à ma meilleure amie.

On a tous besoin de quelqu’un sur qui on peut compter aveuglément, pis cette personne-là que j’ai trouvée, ben c’est toi. Tu fais partit de ma vie depuis bientôt huit ans, tu me connais mieux que personne, parfois je te dirais que tu me connais mieux que moi-même. Tu es là quand je suis au plus bas. Quand j’ai l’impression que mon monde s’écroule, que je n’arrive pas à joindre les deux bouts.

Tu es là.

Pourtant, on est carrément deux opposés. Toi, douce et délicate. Jamais un mot déplacé prêt à affronter toutes les montagnes du monde pour mes enfants et il y a moi je suis tout le contraire. Je parle fort, je dis tout haut ce que les gens pensent tout bas, prête à monter les montagnes pour aller te chercher. Je pense que c’est ce qui nous unit. Ce qui fait qu’à deux on est plus forte.

Tu es devenue comme une extension de moi-même, j’ai parfois l’impression d’être ta sœur quand d’un seul coup je sens que je vais perdre mes moyens j’ai besoin de te texter parce que je le sais que tu vas avoir le conseil que j’ai grandement besoin. On est rendues à ce point-là où il n’y a même plus besoin de mettre des mots sur nos émotions ou sur ce qu’on voudrait se dire, un seul regard suffit. J’ai réalisé que sans toi, la vie serait fade. Je t’avouerais aussi que tu as su rester quand mes enfants sont arrivés. C’était la preuve ultime d’un amour inconditionnel qui commençait.

Toutes ces longues phrases pour qu’au finale je te dise : MERCI

Merci d’être ma bouée.

Merci d’être ma sœur de cœur.

Merci de m’avoir sorti la tête de l’eau quand j’étais sur le point de flancher.

Merci d’être simplement toi.


112 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout