Maman - ou devrais-je dire Mamie-

Tsé, devenir mère ça ne se fait pas en une journée. Je n’imagine pas devenir Mamie. Parfois, tu es trop présente, parfois pas assez. Puis quand j'te dis pas assez, c'est pas à la mamie de mes enfants que je parle, mais a ma maman à moi. Puis, j'te comprends. Tu veux me laisser faire mes propres expériences par peur d'être trop présente et quand tu sens que j'ai besoin de toi. Tu rappliques en deux trois mouvements. Pis, parfois j'te fais sentir comme si tu étais de trop, parce que je t'envie. Je le vois maintenant, c'est quoi être parent. Pis là quand tout semble s'écrouler tu arrives chez moi avec ton regard plein de compassion. Les filles te sautent dans les bras et tout reprend son cours. Pis la maman que t'es me prends dans ses bras. Ou je veux en venir, C'est que j'te lève mon chapeau. Tu as su mettre le chapeau de Mamie, sans oublier la mère que tu es. Celle qui s'est mis de côté pour m'apprendre à devenir la femme que je suis aujourd’hui.

Celle qui me ramasse a p'tite cuillère quand je vois plus le bout.

Celle qui me rappelle que je fais du bon travail avec mes enfants alors que je doute de moi. Tsé maman, je suis égoïste pis ça je le sais. J'avais peur que tu n'es des yeux que pour les enfants.

J'avais peur que tu me juges sur ma façon de les élever. J'avais peur de perdre ma maman. Sauf que, J'ai trouvé une complice J'ai trouvé une femme remplie d'expérience. J'ai surtout trouver, une femme qui aime mes enfants au même point que j'aime les aime.

148 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout